Notre arrivée à Melbourne

Mardi 14 Avril 2015 : Nous arrivons à Melbourne après 3h de vol depuis Christchurch. Nous sommes heureux de fouler le sol australien, 8eme pays de notre Tour du Monde. Notre arrivée se fait dans un contexte de grosse fatigue après 5 semaines de road trip intense en Nouvelle-Zélande, de stress quant à la perte des données de notre disque dur et le départ des locataires de notre maison. Les nombreuses interrogations restantes, relatives aux démarches douanières et l’incertitude du montant final à payer pour récupérer Elliot, notre Camping-car, au port de Melbourne, n’arrangent rien. Toutefois, le plaisir de retrouver Ludo et Aurélie amis parisiens expatriés depuis 3 ans en Australie est définitivement là et le confort de leur maison nous permet de poser les valises le temps nécessaire pour nous requinquer et retrouver du poil de la bête afin d’affronter tous les challenges qui nous attendent.

Nos occupations melbourniennes

Les jours suivants défilent et sont bien remplis par les nombreuses tâches administratives et scolaires. Norman arpentent Melbourne pour préparer l’arrivée d’Elliot auprès du transitaire, de la compagnie de cargo et des nombreuses administrations douanières australiennes. Le bateau est prévue pour vendredi ou samedi donc le rendez-vous avec les services de Quarantaine est planifié lundi à 10h. Ce rendez-vous est primordial car il conditionne la récupération d’Elliot. Les conséquences de cette inspection peuvent être très onéreuse s’ils décident de remorquer puis d’envoyer Elliot en désinfection. On espère que nos 5 jours de nettoyage intense en Malaisie vont payer (Lisez l’article Preparer l’importation temporaire de son véhicule en Australie). La journée supplémentaire de stockage au port de Melbourne nous serait facturée près de AUS$250/jour (soit environ AUS$4/m3), plus le nettoyage, le remorquage ou encore la désinfection et un nouveau rendez d’inspection avec la Quarantaine …une fortune. On croise les doigts et Norman s’activent dans tous les sens pour maximiser nos chances.

De son côté, Steph se débat avec son mac pour tenter de récupérer les données perdues sur son disque dur, dans lequel elle avait entre autre toutes les photos du tour du monde, les articles et videos à publier sur le blog sans compter ceux destinés à Schoeffel, notre sponsor et enfin les heures de vidéos à monter ultérieurement. En parallèle, elle gère l’école avec les enfants, la mise à jour du blog et s’active en cuisine pour préparer de bons petits plats pour le repas du soir avec Ludo, Aurelie et leurs 2 fripouilles Alexandre et Raphael….notre manière de les remercier pour leur hospitalité et leur aide. Arrosés de bon vin australien, nous avons passé nos soirées à papoter comme si nous nous étions quittés la veille.

Quant aux enfants, ils sont ravis de passer du temps avec Raphael et Alexandre avec qui ils s’éclatent pendant le we et le soir après l’école. Nous profitons en semaine de la fin d’après-midi pour retrouver au parc, d’autres petits français avec qui les enfants ont eu le plaisir de découvrir le rugby touché grâce au super capitaine Damien, un papa français ancien rugbyman expatrié avec sa petite famille depuis Septembre. Gaspard a également joué au grand frère avec Alexandre (7ans) lui faisant découvrir Minecraft…une vraie aubaine pour Gaspard qui pendant 10 jours prétexta de vouloir aider Alexandre pour jouer même en semaine* sur l’ipad (*ce qui est normalement autorisé que le WE). Faustine retrouva le grand écran pour son plus grand plaisir et découvra les joies d’être taquiné par une petite fripouille du nom de Raphael (4ans). Un grand merci à Raphael qui a permis à Faustine de découvrir l’envers du décor elle qui d’habitude, tient le rôle de l’enquiquineuse avec son frère ! Il semblerait que cette petite expérience eu l’effet de calmer notre canaille number 2!!!:)

Outre le fait que nos journées soient déjà bien remplies, le temps particulièrement pluvieux et froid au moment de notre passage sur Melbourne ne nous a pas motivé pour partir explorer la ville en long, en large et en travers. Nous n’avons donc découvert qu’un petit bout de cette ville australienne aux accents européens avec ses nombreux cafés, restaurants et galeries. Après s’être baladés dans les rue principales du centre ville, nous faisons une halte au musée ACMI où nous découvrirons de manière très interactive et multimédia, toute l’histoire de l’image animée en passant par le cinema, la culture digitale et le monde des jeux vidéos. Super on a tous adoré pour différentes raisons :)

Ludo travaillant non loin, nous le retrouvons à 17h15 à son bureau pour rentrer tous ensemble à la maison.

The Australian way of life

Comprendre ce pays qui fascine Norman depuis fort longtemps aura été au coeur des discussions  durant nos diners avec Ludo et Aurélie. The Australian Way of Life est véritablement à part et se caractérise par un savant mélange de sport, vie sociale, participation à la vie de la communauté équilibre vie perso – vie pro. Parlons-en de cet équilibre de vie : bon nombre d’australiens terminent le boulot vers 17h leur laissant le loisir d’aller boire une pinte avec leurs collègues, retrouver leur famille ou encore aller faire du sport. Un modèle de vie qui fait vraiment envie et dont Ludo mesure chaque jour un peu plus sa chance. Pour Aurelie c’est une autre histoire chez l’Oréal où les codes français demeurent !

Une belle rencontre

Durant notre séjour melbournien, nous aurons également eu le plaisir de faire la connaissance de Marie qui s’occupent depuis 6 mois de Raphael et Alexandre. Venue en PVT (Permis Vacances Travail) avec son chéri et 2 autres copains, Marie est une jeune bretonne de 24 ans absolument adorable, excellente cuisinière et avec qui ce fut un véritable plaisir de discuter.  Nous espérons nous recroiser sur les routes australiennes car elle part prochainement avec sa tribu à la découverte du pays des Aussies et le hasard faisant bien les choses, nos dates et points de chute coincident ! A bientôt Marie.

Elliot, notre camping-car est de retour

Pour notre plus grand plaisir, tout s’est très bien passé avec les Services de Quarantaine qui n’ont rien trouvé à redire à l’état d’Elliot jugé parfaitement propre et donc autorisé à rouler sur le sol australien. Après quelques formalités, Norman est en mesure de le récupérer dès le lendemain de l’inspection sans avoir dû débourser le moindre dollar supplémentaire et le ramène devant la maison de chez Ludo et Aurelie. Un grand soulagement.

Dès mercredi, toute la famille est mobilisée pour remettre en état de marche notre maison sur roues. Rapide nettoyage, rangement, réorganisation des espaces, plein de courses, plein d’eau, chargement des batteries, bref, deux jours plus tard nous sommes prêts à partir bien que notre tentative de réparation du frigo qui nous lâche progressivement depuis la Thaïlande, soit restée infructueuse. L’appel de la route se fait plus fort, on décide de partir quoiqu’il en soit vendredi en direction de la fameuse Great Ocean Road, située au sud ouest de Melbourne….On se débrouillera donc sans frigo jusqu`à Sydney.

Allez c’est parti…on the road again !

Marie : see you soon autour d’un feu de camp au milieu du bush australien!

Les Savelli’s : Un immense merci à vous pour TOUT ! Ce fut tellement bon de vous revoir et tellement dur de vous dire au revoir. Prenez soin de vous

Bye Bye Melbourne

Découvrez également les autres articles qui peuvent vous intéresser :

-Les étapes pour importer temporairement son véhicule en Australie (Bientôt)

-Melbourne vu par Gaspard le P’ tit Routard. (Bientôt)

-Faire assurer son véhicule étranger en Australie  (Bientôt)

Print Friendly