Contrairement à ce que l’on pense, la Nouvelle-Zélande ne possède pas un réseau autoroutier développé. Bien au contraire, les routes de Nouvelle-Zélande sont dangereuses, sinueuses et étroites. Tout au long de notre séjour, nous aurons été témoins de plusieurs accidents – heureusement sans conséquence pour nous.

kump-nouvelle-zelande-accident-routier-1-1.jpg

On prend dès lors conscience que pour conduire en Nouvelle-Zélande, il faudra être tout particulièrement patients, vigilants et respecter les 13 règles de sécurité suivantes :

1- Conduire à gauche : cette ancienne colonie britannique a conservé la conduite à gauche propre aux Anglais. Cela peut paraître anodin de devoir changer ses habitudes en roulant donc en sens inverse avec une circulation à gauche. Or, ce simple changement occasionne tous les ans de nombreux accidents de touristes qui par réflexe, se sont mis à rouler à droite juste un instant ! Un jeune Français Pvtiste est d’ailleurs décédé dans un accident de voiture il y a quelques mois.

Les habitudes ont la vie dure et vous devrez être extrêmement vigilants tout particulièrement en vous engageant sur une voie, dans un rond-point ou en tournant. Pour compliquer la tâche, si vous louez un camping-car ou un van, vous devrez également vous habituer au volant à droite et à passer les vitesses de la main gauche. Tout un programme!

driving-on-the-wrong-side-of-the-road-left-.jpg

2- Attachez vos ceintures de sécurité : bien évidemment tous les occupants d’un véhicule doivent mettre leur ceinture de sécurité et les enfants en bas âge doivent être assis sur un réhausseur. Soit vous en louez un auprès de votre loueur de véhicule, soit vous en achetez un sur place, soit vous optez pour la version gonflable à 40 euros, super pratique de chez Bubblebum, idéal pour les familles de globetrotters.

https://youtu.be/X9dsVPI5fc8

3- Respectez les limitations de vitesse : c’est une évidence pour des raisons de sécurité mais également pour éviter de prendre une amende très onéreuse de la police locale (ex : un excès de 10km/h vous coûtera NZ$100). Toutefois, vous verrez souvent sur les routes néo-zélandaises des panneaux de signalisation vous donnant la vitesse à ne pas dépasser tout en mentionnant que vous devez adapter votre vitesse au terrain et conditions climatiques, ce qui peut vous amener à rouler encore moins vite que ce qui est autorisé. Et c’est un fait! Bien des fois, nous roulions au pas car le vent ou la pluie ne nous permettaient pas d’aller aussi vite que la vitesse autorisée.

Sachez que sur les routes, comme sur les rares « vraies » autoroutes, la vitesse est limitée à 100km/h et  en zone rurale à 50km/h.

driving-speed.png

4- Attention dangers : les routes néo-zélandaises sont très particulières pour les raisons que nous énoncions ci-dessus. Mais ce n’est pas tout : pour évacuer plus rapidement l’eau de la route, la chaussée est incurvée vers le bas-côté gauche ce qui a pour conséquence de ramener inexorablement votre véhicule vers le fossé, côté passager à l’avant du véhicule (n’oubliez pas on roule à gauche). Tenez donc fermement votre volant à 10h10 et soyez particulièrement vigilants aux bourrasques de vent surtout si vous êtes en camping-car. En outre, le pays est traversé par de nombreux ruisseaux et bras de mer mais les ponts sont rarement à double-voix (principalement des « one-lane bridge »). Regardez donc attentivement quel sens de circulation a la priorité et quoiqu’il en soit, ralentissez avant de vous engager. Enfin, la route est très régulièrement en travaux ce qui occasionne de gros bouchons puisqu’il n’y a qu’une seule voie par sens de circulation ! Pour conclure, il n’est pas rare de voir sur la route, une vache ou un mouton échappé de l’enclos ou des pâturages donc roulez vraiment prudemment .

panneau de signalisation zone de kiwi

moutons-sur-la-route.jpg

One-way, and the train???? Arahura River

5- Doublez en toute sécurité : comme mentionné préalablement, les routes néo-zélandaises sont majoritairement à double-sens et les occasions de doubler limitées au regard du caractère sinueux du paysage. Vous devrez donc profiter des « passing lanes »  (voies pour doubler) et surtout ne jamais prendre le risque de doubler sur une ligne jaune continue.

ga04-01-02-01-nolabels.gif

6- Conduisez reposé : les routes néo-zélandaises demandent une attention de tous les instants. Soyez donc en pleine forme avant de prendre le volant. Conduisez 2 heures et faites un break : prenez un café, un bol d’air et étirez-vous. En outre, n’hésitez pas pour de grands trajets à adopter le ‘Power Nap » (traduction : la sieste qui donne la patate). 15’-40’ maxi  dans les bras de Morphée et vous serez frais comme un gardon.

fatigue-journey-planner.jpg

7- Planifier votre itinéraire : ne sous-estimez votre temps de route car encore une fois peu /pas d’autoroutes ni de 4 voies en Nouvelle-Zélande (sauf aux abords des quelques grandes villes du pays). Plutôt que de calculer votre itinéraire sur Google map, consultez plutôt le site  de Drive Safe pour évaluer votre temps de route (Driving Time) ou le nombre de kilomètres (Distance Calculator). N’oubliez pas que ces informations ne sont données qu’à titre indicatif car il n’est pas rare que le voyage soit plus long que prévu.

nth-travel-times.gif

sth-travel-times.gif

8- L’alcool au volant : la Nouvelle-Zélande ne plaisante pas avec la sécurité routière. Le taux d’alcoolémie maximal autorisé au volant est de 0,8gr/litre de sang et les contrôles policiers très fréquents donc ne prenez pas cela à la légère. Ce taux tombe à 0 si vous avez moins de 20 ans.

9- Priorité à droite : bien que le sens de circulation soit à gauche, la priorité à droite s’applique également curieusement en Nouvelle-Zélande.

10- En cas d’accident : appelez ou faites appeler la police au 111 qui est la centrale d’appel d’urgence qui coordonnera police, ambulance, voirie,…etc.

11- Permis de conduire international : vous devez avoir votre permis de conduire en cours de validité sur vous, à tout moment lorsque vous êtes au volant. Si votre permis étranger n’est pas en anglais, vous devez également avoir sur vous une traduction en anglais émise par :

  • une agence de traduction ou un traducteur agréé par la NZ Transport Agency (la liste est disponible sous www.nzta.govt.nz/licence/residents-visitors/ translators.html) ;
  • un représentant diplomatique d’un haut-commissariat, d’une ambassade ou d’un consulat ;
  • l’instance ayant délivré votre permis étranger. 22 | NZ Transport Agency Driving in New Zealand 2014

Un permis de conduire international délivré conformément à la convention de Vienne sur la circulation routière est considéré comme une traduction valide.

Tant que votre permis de conduire étranger est valable, vous avez le droit de conduire pendant une durée maximale de 12 mois à compter de la date de votre arrivée en Nouvelle-Zélande. Cette période de validité se renouvelle à chaque fois que vous arrivez en Nouvelle-Zélande.

Au terme de 12 mois, si vous souhaitez continuer à conduire en Nouvelle- Zélande, il vous faudra obtenir un permis de conduire néo-zélandais. Pour plus d’informations à ce sujet, veuillez consulter la fiche « Factsheet 72: Overseas driver licences: converting to a New Zealand licence » (en anglais), disponible en ligne sous www.nzta.govt.nz/resources/factsheets/72 et auprès des autorités délivrant le permis de conduire.

Une fois que vous êtes titulaire d’un permis de conduire néo-zélandais, vous ne pouvez plus utiliser votre permis étranger, même si cela fait moins de 12 mois que vous êtes en Nouvelle-Zélande.

N’oubliez pas que vous ne pourrez conduire en Nouvelle-Zélande uniquement si vous êtes en possession de votre permis international ET de votre permis de conduire de votre pays d’origine. Ne les oubliez pas. Pour savoir comment obtenir votre permis de conduire international, lisez cet article.

permis-de-conduire-international.jpg

12- Faites le plein : on ne le répètera jamais assez, la Nouvelle-Zélande est un grand pays (1’600 du nord au sud) mais la densité démographique (16,6 hab./km2) n’y est pas particulièrement élevé. Donc n’attendez pas d’être sur la réserve pour faire le plein d’essence. Et de surcroît, si la zone est isolée vous paierez très cher votre litre d’essence (ex : vers Franz Josef Glacier).

13-Téléphoner en conduisant : ceci est également interdit en Nouvelle-Zélande. Vous êtes prévenus.

14 – Priorité aux intersections : en règle générale, lorsque vous tournez, vous devez céder le passage à tous les véhicules qui ne tournent pas. Mettez toujours votre clignotant avant de tourner.

15 – Interdiction de tourner à gauche au feu rouge : en Nouvelle-Zélande, vous n’avez pas le droit de tourner à gauche lorsque votre feu est au rouge. Si vous tournez à une intersection avec des feux, vous devez céder le passage aux piétons qui traversent.

16 – Stationnant le long du trottoir : en Nouvelle-Zélande, vous risquez d’être verbalisé ou de voir votre véhicule emmené à la fourrière si vous stationnez du mauvais côté de la route. Le stationnement est autorisé uniquement dans le sens de circulation, c’est-à-dire du côté gauche, sauf s’il s’agit d’une voie à sens unique.

17 – Le Passage à niveau : seule la moitié des passages à niveau néo-zélandais sont équipés d’un signal automatique. Si le feu rouge clignote, arrêtez-vous et ne redémarrez que lorsqu’il a cessé de clignoter.

Les autres passages à niveau n’ont qu’un panneau de signalisation RAILWAY CROSSING (passage à niveau), GIVE WAY (cédez le passage) ou STOP. Dans le cas d’un panneau STOP, vous devez vous arrêter et vérifier qu’il n’y a pas de train en approche. Dans le cas d’un panneau GIVE WAY, ralentissez suffisamment pour pouvoir vous arrêter et traversez seulement s’il n’y a aucun train en approche.

Train-Railway-Crossing

Voilà, n’hésitez pas à consulter les sites web ci-dessous pour préparer votre voyage en Nouvelle-Zélande.

Bonne route et soyez prudents!

Les sites web utiles pour préparer votre trajet en voiture et en Nouvelle-Zélande

Pour les règles de sécurité NZ : www.drivesafe.org.nz ou l’excellent site www.nzta.govt.nz

Pour tout connaître du code de la route néo-zéeandaise : http://www.nzta.govt.nz/roadcode

Pour planifier votre trajet, consulter le AA Journey times planner sur le site : http://www.theaa.com/route-planner

Pour la metéo : www.metservice.co.nz

Et une petite vidéo en bonus :

https://youtu.be/cMAFoBlwQZI

Print Friendly

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article:

  • Nouvelle zelande conduite a droite ou a gauche